Bervoets Info
Nous vous souhaitons la bienvenue sur Bervoets Info, le forum d'entraide officiel de l'Athénée Royal Marguerite Bervoets.

Pour pouvoir accéder librement aux fonctionnalités de ce forum (questions/réponses, zone de téléchargement, galerie de photographies...), merci de bien vouloir vous inscrire.

Si vous n'êtes pas encore inscrit sur le site, faites-le sans plus attendre un seul instant en cliquant sur "S'enregistrer".

La promesse de l'aube Romain Gary

Aller en bas

La promesse de l'aube Romain Gary

Message par Admin le Mer 5 Déc - 10:41

La Promesse de l'aube c'est l'histoire de trois adolescents à la sortie de la guerre qui sont "adoptés" par un monsieur un peu étrange, un fourbe un peu rat... Tous trois vont devoir faire face à la vie et apprendre à s'en sortir. Ils lisent des livres et notamment Winetoo, le peau rouge gentleman. Mais ce qui importe surtout dans ce livre, ce sont les retrouvailles avec la mère, la fameuse madame Rosa qui a adopté pendant la guerre un python après avoir été en Afrique pour sauver des éléphants. Un matin, à l'aube, ils se font tous la promesse de ne pas oublier le Pasteur Trocmé et Le Chambon sur lignon. Au moment de la dite promesse, ils croisent un gars, Tulipe qui se déguise en Mahatma Gandhi. Il se joint à eux. C'est un personnage vraiment important qui a de gros problèmes avec son oncle qu'il appelle Tonton Macoute. Le Tonton Macoute en question est complètement intoxiqué: il fume des cigares toute la journée,qu'il allume avec des briquets fait d'âmes. Mais c'est aussi un rêveur, il fabrique des cerfs-volants, fréquente des barons indifférents à la vie, croise des ladies anglaises qui sont en fait des prostituées françaises... C'était un ex-grand roi du pantalon. bref. Ils sont là tous très contents de leur promesse parce qu'elle est vraiment importante et il ne faut pas l'oublier (si on oublie ça, alors on a rien compris). Ils rentrent chez eux en Italie, à moins que ce ne soit à Hollywood ou à Varsovie ou encore à Vilnius peut-être à Roquebrune ou à Majorque ou je sais plus trop où. Ils font face. Mais la jeune fille, une mangeuse d'étoiles, décide que pour être heureuse il faut qu'elle parte à Tahiti. Là, elle rencontre un type, qui se fait passer pour un faux Gauguin. Le type en question prétend qu'il a bien connu un allemand pendant la guerre et qu'il a même investit son esprit pendant un certain temps. Mais la jeune fille est bien plus intéressée par un homme un dénommé Michel, si triste d'avoir perdu sa femme qu'il en cherche une autre.
Je ne voudrais pas trop entrer dans les détails parce que sinon ce sera trop long pour l'école. Après son histoire d'amour manquée, la jeune fille rentre chez elle. Elle retrouve ses amis et décide que finalement un bon moyen pour être heureux c'est de regarder son frère Océan en mangeant quelques concombres salés à la mode russe.
Je pense sans prétention aucune, que c'est ce que l'on peut dire de mieux de la Promesse de l'aube.

Qui veut ajouter qch????

De la Pologne ou même plus loin, une mère célibataire pousse son fils sur les voies de l’honneur et de la gloire. Programmé héros, Romain se doit de ne pas décevoir sa mère aimante mais un peu envahissante.

Comme prévu et malgré des prédispositions peu évidentes il parviendra a ramener son étoffe de gloire grâce à son engagement dans la France libre.

Le narrateur nous raconte son histoire avec un détachement divin et parvient à nous faire ressentir la force de cet amour maternel incroyable.

De la Pologne à la côte d’Azur, de Londres aux plages du Pacifique, le héros raconte son odyssée comme une réponse pleine de tendresse à sa mère.

Romain Gary écrit ici encore un roman très juste et très émouvant que je ne saurai trop vous recommander.

------------------------------------------------------

J’ai également du lire ce roman que j’ai trouver au premier abord trés bien écrit . A la seconde lecture j’ai bien mieux ressentie le message que l’auteur a voulut faire passer .Ce livre posséde une grande poésie ,l’histoire d’amour maternel entre Romain et sa mére est trés touchant .

-------------------------------------------------------
Romain Gary ne manque pas d’humour, et il le montre dans cette autobiographie romancée (et donc pas entièrement exacte). Les situations dramatiques sont atténuées par une relativisation quasi-philosophique et côtoient les épisodes comiques.

Le personnage central n’en est toutefois pas l’auteur, mais sa mère, qui l’a élevée dans une espèce de certitude béate de succès, comme si son fils ne pouvait être autre chose qu’un ambassadeur/auteur/héros de la guerre... ce que Gary finira par devenir.

Le style est très fluide. Quelques ellipses un peu rudes choquent un peu en fin de volume, mais les trois parties (enfance, adolescence, vie adulte) sont équilibrées et bien que le ton devienne beaucoup plus tragique dans la dernière partie - celle qui évoque la guerre - les aventures narrées rappellent davantage les romans d’aventure que la vie "réelle". Difficile, donc, de faire la part des choses. Qu’est ce qui est réel, qu’est ce qui ne l’est pas ? Sans recourir à une vraie biographie, impossible de le savoir : certaines scènes parraissent assez absurdes pour être vraies.

En bref, un roman qui raconte une vie passionnante, écrit avec humour, légèreté et parsemé malgré tout de perles de réflexions sur nos pauvres vies. Et par moment même un document historique sur les moeurs et une époque dont on ne retient que les atrocités mais qui - comme toutes les époques - était beaucoup plus complexe.

Admin
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 522
Date d'inscription : 21/11/2005

http://bervoetsinfo.bbfr.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: La promesse de l'aube Romain Gary

Message par soforce7 le Ven 15 Aoû - 19:38

message supprimé, publicité interdite

soforce7

Nombre de messages : 7
Age : 25
Année : 1993
Date d'inscription : 15/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum